Le programme aquitain reçoit le prix de l’OMS pour la lutte contre l’obésité infantile.
A l’occasion de la conférence ministérielle européenne de l’OMS sur la lutte contre l’obésité qui s’est déroulée à Istanbul du 15 au 17 novembre, le Programme Prévention Nutrition et Santé des Enfants et Adolescents en Aquitaine a reçu le prix pour "La promotion d'une alimentation et d'un mode de vie sains" pour son action dans la lutte contre l’obésité des enfants.

Seul projet français retenu parmi 202 projets émanant de 35 pays, le Programme aquitain a été récompensé au titre des Bonnes pratiques par le Bureau Régional de l’OMS pour l’Europe afin de concrétiser la première Charte européenne sur la lutte contre l’obésité signée à l’occasion de cette Conférence : les cibles majeures étant les enfants et adolescents et les personnes jouissant d’un statut socioéconomique modeste.
Les lauréats, ayant répondu à l’appel à candidature, ont présenté leurs activités aux décideurs. C’est ainsi que le Programme "Nutrition, Prévention et Santé des Enfants et Adolescents en Aquitaine", a été sélectionné puis primé.

Afin de mesurer le recul de l’épidémie d’obésité, objectif ultime de l’OMS, le programme aquitain dispose en outre d’un état des lieux réalisé en 2004/2005, au travers des 4 enquêtes inédites en France.
Un petit-déjeuner de presse est organisé vendredi 24 novembre à 9 heures au Club de la presse de Bordeaux, en présence de Jacques Cartiaux, Directeur Régional des Affaires Sanitaires et Sociales, Gilles Grenier, Directeur de l'Union Régionale des Caisses d'Assurance Maladie d'Aquitaine, William Marois, Recteur de l'Académie de Bordeaux, Chancelier des Universités, représentant institutionnels du Programme Aquitain et Serge Mauvilain, Directeur de la DRDJS Aquitaine-Gironde.

Lancement du PNNS II
Le 6 septembre dernier, Xavier BERTRAND, ministre de la santé et des solidarités a lancé officiellement le PNNS II. Insistant sur le fait que la France est le 1er pays européen à disposer d’une stratégie nutritionnelle d’ensemble, le Ministre souhaite refonder celle-ci sur le socle solide des acquis du PNNS I.
Plusieurs axes de travail sont fixés à commencer par le renforcement de la prévention : inciter à l’activité physique, insister sur l’importance de consommer des fruits et légumes, en mettant en valeur les messages à l’attention des enfants et des personnes âgées touchés particulièrement par les problèmes de surpoids et d’obésité pour les premiers, de dénutrition pour les seconds. A terme, c’est l’offre alimentaire qui doit être améliorée et pour cela par exemple, l’industrie alimentaire est mise à contribution, sur les thèmes de la composition des aliments et l’étiquetage des produits, qui seront contrôlés à l’avenir par un Observatoire de la qualité alimentaire des produits. C’est dès le plus jeune âge que l’on prend de bonnes habitudes. C’est pourquoi le PNNS II prévoit en lien avec le Ministère de l’Education nationale, de faire entrer la nutrition à l’école. Ainsi, des normes nutritionnelles communes à l’ensemble de la restauration scolaire devraient être définies par voie réglementaire dans le premier trimestre 2007.
Le second axe de travail du PNNS II est le dépistage : repérer, orienter et prendre en charge au plus tôt et au mieux le surpoids et l’obésité chez l’enfant, grâce à la création de réseaux de prise en charge, comme cela vient de se faire en Gironde "REPOP Aquitaine", mais également l’inclusion de ce thème dans la formation médicale continue des médecins.
Enfin, l’incitation des acteurs locaux de terrain, les conseils généraux et le conseil régional, maires, associations mais également les entreprises, à mettre en place des actions innovantes permettant d’accompagner au mieux la population, particulièrement les populations défavorisées et les personnes précaires.
A l’appui de ces efforts, dès le 1er février 2007, des messages sanitaires seront introduits dans les publicités alimentaires. « Pour votre santé,… mangez au moins 5 fruits et légumes par jour, …pratiquez une activité physique régulière, …évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé,…évitez de grignoter entre les repas ».
Parallèlement une réflexion sur l’image du corps dans la société et sa traduction dans la publicité notamment, est initiée.

Les résultats de l’enquête Obépi 2006
Les données de l’enquête 2006 confirment la persistance d’une augmentation de la fréquence de l’obésité dans la population adulte. En 2006, l’obésité concerne 12,4% de la population contre 11,3% en 2003 et 8,2% en 1997. Cette augmentation tend néanmoins à s’atténuer par rapport aux enquêtes précédentes. En revanche la fréquence des formes graves ne cesse d’augmenter. La fréquence du surpoids se stabilise et concerne 29,2% de la population. Ainsi 41.6 % de la population adulte est en surpoids ou obèse. L’Aquitaine se situe dans la moyenne nationale (l’obésité concerne 12,2 % de la population adulte)

Un très net effet générationnel ressort de cette analyse : à un âge donné, les jeunes générations ont un IMC supérieur à celui de leurs aînés au même âge. La prévalence de l’obésité à un âge donné, est supérieure dans les générations les plus jeunes. Autrement dit, l’obésité survient plus tôt dans la vie.

L’enquête 2006 confirme que les facteurs socio-économiques influencent considérablement la prévalence de l’obésité : celle-ci reste inversement proportionnelle au niveau de revenus du foyer. On note pour la première fois une amorce de diminution de la prévalence de l’obésité chez les revenus les plus élevés mais cette tendance reste à confirmer dans les années à venir.

Numéro 2

novembre 2006

Contacts

ISPED

05 57 57 15 17

Dr Hélène Thibault

Webmaster

 

En Aquitaine


Un temps fort régional de communication autour du programme aquitain s'est tenu le 7 novembre 2006 à Bordeaux à l'occasion de CONFOREXPO. Une convention de partenariat pour le développement de l'activité physique et sportive a été signée entre Jacques Cartiaux, Directeur Régional des Affaires Sanitaires et Sociales, Gilles Grenier , Directeur de l'Union Régionale des Caisses d'Assurance Maladie d'Aquitaine, William Marois, Recteur de l'Académie de Bordeaux, Chancelier des Universités, représentant institutionnels du Programme Aquitain et Serge Mauvilain, Directeur de la DRDJS Aquitaine-Gironde. et les Directeurs Départementaux de la Jeunesse et des Sports de Dordogne, des Landes, du Lot et Garonne et des Pyrénées Atlantiques, respectivement Madame Martine MOUZAT, Monsieur Bernard BOUIC, Monsieur Jean-Noël DENIS et Monsieur Henri MIAU.

Quatre Enquêtes inédites pour une photographie Aquitaine des comportements de nos enfants et adolescents.
Quatre enquêtes ont été réalisées en 2004-2005, sur l’Académie de Bordeaux afin de dresser un état des lieux permettant de guider les modalités d’interventions et d’améliorer les pratiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Près de chez vous

 


En Gironde

Dans le courant du mois de juin dernier, la mairie de Bordeaux, « ville active du PNNS », a mis en place une représentation interactive « Consommables : les aventures nutritives de Madame P », adaptée à un public de 7/10 ans. Le Professeur et son assistant Monsieur Pozzoni ont proposé aux élèves d’établissements partenaires, une expérience extraordinaire : simuler la digestion in vivo, grandeur nature.
Cette action a été mise en place au travers du Conseil Local de Santé.
En savoir plus

 

En Dordogne

A l’occasion du Salon International du Livre Gourmand, organisé par la ville de Périgueux du 17 au 19 novembre prochain, la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de la Dordogne a proposé aux visiteurs un stand dédié à l’équilibre alimentaire: sur la route des épices. Le Week-end suivant c'est sur le salon du chocolat que l'exposition s'est déplacée.

Le 30 juin dernier, 4 classes de la zone pilote de Ribérac, Allemans, Bertric Burée et Saint Paul Lizonne, ont mis en place un atelier avec le CODES, sous forme d’un repas partagé ainsi que d’une exposition de photos et de travaux de sorties scolaires et des ateliers du PNNS.
Chaque famille a apporté un plat et partagé avec les autres un buffet de légumes : ambiance très festive...Les institutrices d'Allemans et St Paul de Lizonne, ont présenté les livres gourmands et une discussion s'est engagée avec les parents sur les repas du soir en famille et l’importance de l’activité physique.

Dans les Pyrénées Atlantiques

A Saint Jean de Luz, une rencontre intergénérationnelle autour de la nutrition

Un rallye pédestre et gourmand a réuni mercredi 18 octobre 2006 les enfants du centre de loisirs « Sagardian » et les séniors du club « Lagun Artéan » de Saint jean de Luz.
Ce rallye constitué de 6 étapes, a conduit les binômes enfant/adulte, à remplir un questionnaire sur l’activité physique et l’alimentation. Les réponses, déjà abordées lors d’ateliers menés en amont par les animatrices du service prévention de la CPAM de Bayonne, permettaient d’évaluer l’appropriation par chacun des repères donnés lors des interventions.
Le rallye, s'est terminé par un pique nique commun, dont le contenu reprenait les recommandations du PNNS. A l’initiative de la mairie de Saint Jean de Luz soutenue par le CCAS, le centre de loisirs, la C.P.A.M.,l’association Siel Bleu, les commerçants et le service de restauration scolaire, cette action prouve que Manger et bouger ensemble, à Saint Jean de Luz, c’est possible !

 

A Hasparren

L’action Mieux manger pour être en  forme : projet  d’éducation nutritionnelle sur le secteur scolaire du collège public d’Hasparren.

A Pau, le Festival Rêve de ville s’est déroulé en juillet, offrant aux Palois une mise en scène originale d’installations artistiques et végétales selon les 4 saisons. 1,4 kms de parcours au travers de la ville, permettant d’aborder le thème de la nutrition à l’attention des enfants et des parents.

1001 saveurs médiatisées:

Radio Pau d’Ousse (R.P.O. sur 97 FM) anime tous les derniers vendredi du mois de 10 h à 12 h une émission parrainée par la CPAM Pau Pyrénées : « les 1001 saveurs du quartier du Hameau »

- La 1ère heure est consacrée aux nouvelles du PNNS et répertorie les actions nutrition menées en Béarn.

- Lors de la 2ème heure, la journaliste Sandra pénètre au sein des cuisines du quartier pour enregistrer les recettes de toutes origines.
Cécile, nutritionniste, commente les plats et conseille pour un meilleur équilibre alimentaire au quotidien.

Les 10 dernières minutes, les auditeurs s’en mêlent et posent leurs questions en direct. L’émission est rediffusée 15 jours plus tard. Les CD sont disponibles sur Fédera 64 (Fédération des radios associatives des Pyrénées Atlantiques).

Dans le Lot et Garonne

Après les écoles du  site pilote lot et garonnais (secteur du  Mas d’Agenais en 2005-2006), les écoles d’Astaffort, de Castelculier, de Caudecoste, de Lamontjoie et de Leyritz Moncassin participent au développement des objectifs du programme, notamment sur son volet :  « actions pédagogiques »
Les équipes éducatives ont d’ores et déjà été rencontrées et participent d’ici la fin du mois d’octobre à un 1er module de sensibilisation/information ; à l’issue de ce module, seront organisés  les « ateliers-nutrition » auprès des enfants, ainsi que la valorisation du programme auprès de leurs parents.
Le CODES 47 a élaboré, à l’intention des équipes éducatives,  une mallette pédagogique, support à la mise en œuvre de la démarche des « ateliers-nutrition » auprès des enfants. Cette mallette présente le programme régional et sa déclinaison départementale, la démarche d’éducation pour la santé en milieu scolaire, les objectifs et le déroulement des « ateliers-nutrition » ainsi qu’une sélection d’outils pédagogiques disponibles au sein du Pôle de ressources documentaires et pédagogiques du CODES 47.

Dans les Landes

Après les "Mets-Aventures de Clafoutie" comédie musicale et culinaire pour enfants qui s'est déroulée le 23 février dernier, le Comité Départemental a organisé une journée de restitution et de valorisation des travaux le 13 juin 2006 puis une journée sur le thème de l'alimentation le 27 juin 2006.
Ce thème a également été abordé lors des fêtes des écoles, permettant d'associer largement les parents.


 

Forum


Attention certains de vos correspondants ont changé. En savoir +

Pour la mobilisation des médias locaux autour de vos actions « nutrition », pensez aux services communication des Caisse Primaire d'Assurance Maladie d’Aquitaine. Ils sont à votre disposition.

Le saviez-vous 900 internautes se connectent chaque mois en moyenne au site nutritionenfantaquitaine.fr

Comité de pilotage régional le 5 décembre 2006 (10h à 16h)