Au niveau national

 Lancement des « fiches conseil » du PNNS
Afin d’aider le grand public à mettre en pratique les 9 recommandations du PNNS, l’INPES a édité «9 fiches conseil» simples et synthétiques.
Pour les commander et les diffuser auprès de vos publics, envoyez un mail à edif@inpes.sante.fr

 Remise de rapports à Mme la ministre de la sante et des sports.
Les Pr Arnaud Basdevant et Ambroise Martin ont officiellement remis leurs rapports : « Améliorer l’accès et la prise en charge des personnes obèses dans les établissements de santé » (http://www.sante-sports.gouv.fr/dossiers/sante/plan-national-nutrition-sante/plan-national-nutrition-sante.html) et « La formation à la nutrition des professionnels de santé » à Mme la ministre de la santé (http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/nutrition/actions31).

 Enquête Nutrinet
Lundi 11 mai 2009, Mme la ministre de la santé et des sports a lancé, en présence du Pr Serge Hercberg, responsable de cette étude de cohorte et président du comité de pilotage du PNNS, l’étude Nutrinet-Santé. 500.000 volontaires sont attendus pour faire progresser la recherche sur les liens entre nutrition et santé.

L’étude Nutrinet se propose en effet d’évaluer le lien entre la nutrition et la santé à travers l’analyse des données concernant plus de 500 000 internautes.

Le principe ? Utiliser les possibilités d’Internet pour collecter les informations données par 500 000 volontaires, et étudier pendant 5 ans leurs habitudes alimentaires grâce à des questionnaires en ligne.
L’objectif de l’étude ? Identifier les facteurs de risque ou de prévention liés à la nutrition et mettre en place des recommandations nutritionnelles pour réduire le nombre de ces maladies. Autrement dit : aider chacun à améliorer ses habitudes alimentaires pour mieux préserver sa santé.

Connectez-vous sur www.etude-nutrinet-sante.fr et devenez l’un des 500 000 internautes de la communauté Nutrinet.

Etude financée par le Ministère de la santé et des sports, l’INPES, l’InVS, l’Université Paris13, l’INSERM, l’INRA, le Cnam et la Fondation pour la Recherche Médicale.


 Colloque Ministère de la santé du 17 mars 09 : Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales
Le Ministère de la Santé et des Sports et la Société Française de Santé Publique ont organisé ce mardi, 17 mars 2009, un colloque sur le thème « Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales ». La matinée a démarré par « Le PNNS : les acquis d’une démarche » et « Urbanisme, nutrition et activité physique », suivi d’une table ronde : l’intervention des services dans la mise en œuvre de la politique locale de nutrition. L’après-midi a abordé les thèmes suivants : les ressources pour l’appui des initiatives locales et la mise en cohérence de la politique nutritionnelle à l’échelon territorial. Nous vous proposons des résumés des interventions de la table ronde « l’intervention des services dans la mise en œuvre de la politique locale de nutrition ».

Numéro 6

juillet 2009

Contacts

ISPED

Dr Hélène Thibault

Webmaster

 

En Aquitaine


Réunions d’échanges autour du dépistage et de la prise en charge du surpoids et de l’obésité de l’enfant et de l’adolescent avec les infirmières et médecins de l’Education Nationale.
Des réunions d’échanges avec les infirmières et médecins de l’Education Nationale ont été organisées en lien avec les Inspections Académiques des départements de Dordogne, Lot-et-Garonne, Landes et Pyrénées-Atlantiques.

Ces réunions d’une journée, sous forme d’ateliers ont abordés les thèmes suivants :

- Actualité du programme sur la région Aquitaine : actions, résultats d’enquêtes, organisation du REPOP et de ses modalités de prise en charge de l’obésité, …

- Formation des infirmières et médecins à l’outil informatique « Calimco », logiciel d’évaluation et de suivi de la corpulence des enfants, qui peut être utilisé dans le cadre des bilans de santé scolaire. Il permet également l’échange de données médicales entre les professionnels de santé, ceci afin d’optimiser le suivi des enfants.

- Echange entre les professionnels autour de:

> leurs pratiques et difficultés en termes d’annonce aux enfants et aux familles de problèmes de surpoids ou d’obésité dépistés lors des bilans scolaires,
> leur rôle auprès des élèves du second degré dans l’approche et le suivi des élèves en situation de surpoids ou d’obésité,
> les représentations des enfants, familles et des professionnels du surpoids ou de l’obésité.

Des professionnels du REPOP (psychologue, diététicienne et enseignant d’Activité Physique Adapté (APA)) ont participé à l’animation des ces réunions avec la coordinateurs du programme régional.

Chaque journée a réuni entre 20 et 40 infirmières scolaires. Les journées organisées à Biarritz et à Pau (64) ont associé le réseau Dabanta.

Projet « Amélioration de l’offre alimentaire (hors restauration scolaire) dans les collèges et lycées d’Aquitaine »
Depuis janvier 2008, le projet « d’amélioration de l’offre alimentaire (hors restauration scolaire) dans les collèges et lycées d’Aquitaine », piloté par la chargée de projet nutrition de l’ISPED, est mis en place dans près de 25 établissements de la région.
Dans ces établissements, les viennoiseries et autres produits gras et sucrés vendus au foyer des élèves ont été remplacés par des pains spéciaux et/ou des fruits et des actions pédagogiques ont été menées en associant élèves et membres de l’équipe éducative.
Des enquêtes quantitatives et qualitatives (analyse et rédaction des résultats en cours) ont permis de faire un premier bilan de ce projet dans les établissements :
- les pains spéciaux sont un bon compromis (satisfaction des élèves, bénéfices financiers satisfaisants)
- difficulté de pérenniser la vente de fruits dans de nombreux établissements (pertes financières, difficulté de stockage/conservation)
La poursuite de l’enquête qualitative auprès des élèves et la mise en place d’une enquête auprès des équipes éducatives permettra d’ici septembre 2009 d’identifier les freins à la mise en place d’une vente de fruits.

Afin de pérenniser cette action au niveau du foyer des élèves et dans le contexte de la nouvelle réglementation nutritionnelle en restauration scolaire et du projet « un fruit pour la récré », il est apparu souhaitable que les acteurs du programme se rapprochent des conseils généraux, conseil régional et DRAAF Aquitaine, pour mettre en place une dynamique plus globale sur le thème « manger, bouger ».

Une réflexion est donc en cours avec les collectivités territoriales (Conseil Régional et Conseils Généraux) sur la possibilité de décliner cette action en associant :
- l’amélioration de l’offre alimentaire distribuée gratuitement ou vendues en dehors du restaurant scolaire,
- l’installation de fontaines à eau,
- un travail sur la qualité nutritionnelle des repas et de l’offre en fruit au restaurant scolaire,
-une incitation à la pratique de l’activité physique (notamment pour les établissements avec internat).

Enquêtes

Enquêtes « Habitudes alimentaires, mode de vie et prévalence du surpoids en grande section de maternelle »
La reconduction de cette enquête en 2007-2008 auprès d’un échantillon représentatif de 4000 élèves de grande section de maternelle d’Aquitaine (âgés de 5 à 6 ans), a permis de montrer que, selon les références françaises, 6,6% des enfants de GS présentent un surpoids (selon les références internationales, 9,4 % d’enfants sont en surpoids dont 2,2 % obèses) ; taux inférieurs à ceux de l’enquête nationale 1999-2000 DRESS/INVS. La prévalence du surpoids est significativement plus élevée chez les élèves issus des milieux les moins favorisés (école ZEP et/ou CSP du père et/ou de la mère basse).
En ce qui concerne les habitudes alimentaires et le mode de vie, notre étude retrouve :
- Des comportements favorables à la santé : 93,6% des enfants prennent un petit déjeuner tous les jours, 48,3% des enfants sont inscrits dans un club sportif.
- Des comportements moins favorables : 39,1% des enfants prennent dans la matinée un en-cas ou une collation organisée par l’enseignant, 11 % grignotent entre les repas, 22 % consomment régulièrement des boissons sucrées et le temps passé par les enfants devant un écran (télévision, jeux vidéo, ordinateur) est en moyenne de 9h par semaine.
En résumé, les enfants des milieux les moins favorisés (ZEP, CSP du père et/ou de la mère) sont plus souvent en surpoids et présentent plus fréquemment les comportements les moins favorables pour la santé aussi bien pour les habitudes alimentaires que pour le mode de vie.

Retrouvez le rapport complet des résultats ainsi que la synthèse.

 Enquête « Pratique de la Collation chez les enseignants de grande section de maternelle en 2007-2008»
Les résultats définitifs et complets de cette enquête sont maintenant disponibles. Cliquez ici

Cette enquête réalisée sur un échantillon représentatif de 928 enseignants de maternelle de l’Académie de Bordeaux, a permis de montrer, entre 2004-2005 et 2007-2008 :

- une évolution de la perception des enseignants vis-à-vis de la collation : elle est de moins en moins considérée comme un besoin
- une diminution de la pratique de la collation (69% en 2004-2005 à 58% en 2007-2008)
- une amélioration de la composition des collations restantes (plus de lait et/ou fruit, moins de collations composées de biscuits, barres chocolatées,…)

Reconduite de l’Enquête « Habitudes alimentaires, mode de vie et prévalence du surpoids en CE2 »
Depuis septembre 2008, l’ISPED a relancé l’enquête CE2 menée en 2004-2005, afin d’évaluer l’impact des actions du programme menée dans les écoles du premier degré.
Le retour des questionnaires est bon et les premiers résultats seront disponibles au 3ème trimestre 2009..

Reconduite de l’enquête offre alimentaire
L’ISPED prévoit de relancer en 2009-2010 l’enquête « Offre alimentaire dans les collèges et lycées d’Aquitaine » menée en 2004-2005. La reconduite de cette enquête permettra d’évaluer l’impact des actions du programme dans les établissements du second degré d’Aquitaine, notamment le projet «amélioration de l’offre alimentaire (hors restauration scolaire) dans les collèges et lycées».

  Implication collectivités territoriales
La mobilisation des collectivités territoriales dans le dispositif « ville active du PNNS » s’agrandit en Aquitaine : après la communauté de communes de Pau (64), et les villes de Bordeaux (33), St Jean de Luz (64), Coutras (33), et de Boulazac (24), les villes de Carcan (33), Saint-Loubès (33), Gradignan (33) et Agen (47) ont signé la chartre « ville active du PNNS ».
.

Afin de venir en aide aux villes et communes désireuses d’adhérer prochainement à cette démarche, un document donnant des informations sur la charte « Villes actives du PNNS » et une procédure d’adhésion ont été créés (voir la procédure). Des précisions sur la procédure est disponible auprès du Dr Beatrice Anne Baratchart (DRASS Aquitaine).

Le site internet du réseau national des villes actives du PNNS est disponible sur www.villeactivepnns.fr.

De plus, dans le cadre du projet « amélioration de l’offre alimentaire (hors restauration scolaire) dans les collèges et lycées d’Aquitaine », en plus du contact établi avec le conseil régional et la DRAAF pour la mise en place d’une action impliquant la restauration scolaire et du projet « un fruit pour la récré », les services des collèges des conseils généraux de chaque département ont été contactés et conviés à participer aux comités de pilotage départementaux du mois de juin afin de discuter les modalités d’installation de fontaines à eau dans les collèges impliqués. 

Partenariat avec la DRAAF (Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt d’Aquitain) dans le cadre du plan régional de l’Offre alimentaire du ministère de l’agriculture

- Lancement du plan régional de l’Offre alimentaire du ministère de l’agriculture
Dans le cadre de la politique nationale pour une alimentation sûre, diversifiée et durable, le Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche a souhaité que soit mis en œuvre dès 2009, dans chaque région, un plan régional de l’offre alimentaire. Un 1er comité plénier pour la mise en place du Plan de l’Offre Alimentaire en Aquitaine s’est déroulé le 3 juillet2009 à l’INRA (Villenave d’Ornon).
Lire le détail du programme

Les acteurs de la déclinaison du PNNS en Aquitaine et en particulier du Programme nutrition prévention et santé des enfants et adolescents en Aquitaine ont été associés à la mise en œuvre de ce plan piloté par la DRAAF. La DRAAF et les DDSV (Direction départementale de l’agriculture et de la forêt) sont d’ores et déjà associées aux instances de pilotage du programme.

- Extension de l’opération « Un fruit pour la récré ».
A la rentrée 2009-2010, un programme européen viendra prolonger l’opération expérimentale menée en 2008-2009 de distribution d’un fruit par semaine, hors restauration scolaire, aux enfants dans les écoles primaires, en l'étendant à l'ensemble des écoles volontaires ainsi qu’aux collèges « Réseau Ambition Réussite » et aux lycées Agricoles.. Un cofinancement sera assuré à hauteur de 51% par le programme européen. Ce fruit a vocation à être fourni préférentiellement au moment du goûter afin d’assurer la cohérence avec la suppression de la collation systématique. Pour en savoir plus

Une concertation a été établie entre les responsables de la mise en œuvre de cette opération au niveau de la DRAAF et les différents partenaires du programme et en particulier avec les conseillères techniques auprès de Monsieur le Recteur de l’Académie de Bordeaux afin que sa mise en œuvre se fasse en cohérence avec les différentes actions du programme. Une attention particulière est donc portée sur l’horaire de consommation de ces fruits qui devront donc être proposés au moment du goûter du milieu d’après midi. Le réseau du CRAES et des CODES sera sollicité afin de participer à l’accompagnement pédagogique auprès des équipes éducatives et des élèves.

Les nouveaux documents du programme régional
Depuis janvier 2009, de nouveaux documents ont été édités par le programme régional et ont tous obtenu le logo PNNS. L’ensemble de ces documents sont disponibles en ligne sur le site du programme régional dans la rubrique « outils » :

- une nouvelle plaquette de présentation du programme régional
- une affiche « collation » reprenant les recommandations

Ces documents ont été diffusés dans les Inspections Académiques et autres pilotes de chaque département de la Région.

 Les actions pédagogiques du réseau des CRAES/CODES dans les écoles du 1er degré d’Aquitaine
Comme chaque année, le CRAES et les CODES de chaque département ont mené en 2008-09 des actions d’éducation à la santé sur le thème de la nutrition dans de nouvelles écoles élémentaires et maternelles d’Aquitaine (détail des actions pédagogiques et plaquette de présentation des actions pédagogiques menées par le réseau des CRAES/CODES dans les écoles du premier degré disponible ici
Découvrez la carte de l’ensemble des écoles sensibilisées.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Près de chez vous

 


Dans le Lot et Garonne
Actions d’éducation pour la santé dans le 1er degré
Le secteur de Nérac avait été ciblé par le comité de pilotage du Lot-et-Garonne pour la mise en place d’actions d’éducation nutritionnelle. Ainsi, depuis septembre 2008, le CODES 47 a participé à :
- la sensibilisation à la démarche de l’éducation pour la santé appliquée à l’éducation nutritionnelle auprès des équipes éducatives,
- 7 ateliers-nutrition co-animés par le CODES, les enseignants et/ou l’infirmière,
- 3 modules de formation rassemblant le personnel de restauration collective des écoles.
Le 5 juin 2009, un temps fort a été organisé, rassemblant les enseignants, le personnel de restauration collective, les élus des 3 communes du secteur de Nérac et les enfants des 4 écoles afin de faire découvrir les productions réalisées par les enfants au cours de l’année. Cette manifestation a regroupé 150 parents d’élèves.

Enfin, la manifestation « Endurensemble », organisée par l’Inspection Académique, a également permis de mobiliser les enfants et les enseignants autour de l’activité physique. Le Codes 47 était présent pour diffuser les recommandations du programme nutrition auprès des enseignants.

Actions d’éducation pour la santé dans le 2nd degré
Le projet « amélioration de l’offre alimentaire (hors restauration scolaire) » a été développé dans 2 établissements du second degré du Lot-et-Garonne en 2008-09 : le lycée Fazanis à Tonneins et le collège Paul Dangla à Agen.
Ce projet a permis de faire évoluer les pratiques au sein du foyer des élèves en limitant la disponibilité en produits gras et sucrés et en favorisant la vente de pains et de fruits. Le Codes 47 a réalisé un accompagnement pédagogique éducatif auprès d’élèves volontaires de ces 2 établissements, qui sont en charge de diffuser l’information auprès des autres élèves de l’établissement. Pour en savoir plus
Actions de formation développées auprès des professionnels des accueils collectifs des mineurs (ACM)
Le CODES 47 a organisé 2 journées de formation à destination du personnel des ACM, ayant pour objectif, entre autre, de les sensibiliser aux recommandations nutritionnelles, à leur rôle d’accompagnement éducatif.

Actions en collaboration avec les associations sportives
Lors des manifestations sportives organisées par diverses associations sportives, le CODES 47 diffuse les documents « Bien manger pour bien bouger ».
Le 2 juillet prochain, le CODES 47 participe au Défi Raid Ados « sport-santé » qui se déroulera à Bon-Encontre.

Dans les Landes
- Dans l’Education Nationale
La ZEP de Labouheyre (écoles maternelles, élémentaire ainsi que le collège) est très fortement impliquée depuis 3 ans dans le « Programme nutrition prévention et santé des enfants et adolescents en Aquitaine ». Plusieurs actions ont été menées en lien avec le CODES 40 :

- Formation des enseignants sur la mise en œuvre d’actions d’éducation nutritionnelle,
- Formation du personnel de restauration scolaire à l’accompagnement du repas,
- Mise en place d’actions pédagogiques sur le thème de la nutrition auprès des élèves,
- Exposition des créations des enfants dans la salle municipale (photos).

L’année scolaire 2008-2009 a montré la capacité des établissements scolaires à pérenniser ce programme en complète autonomie pour les années à venir.
La municipalité, partenaire du projet depuis le début, souhaite poursuivre cette démarche en devenant la 1ère ville PNNS du département.

Au démarrage du projet, les enseignants ont bénéficié d’une formation réalisée par la chargée de projet du CODES, diététicienne, sur la mise en œuvre d’actions d’éducation nutritionnelle à partir des différents outils pédagogiques proposés et des recommandations validées dans le cadre du PNNS.
Parallèlement, une formation autour notamment de l’accompagnement du repas, a été organisée pour le personnel municipal de restauration scolaire.
Les actions pédagogiques ont permis de mettre en place une réflexion et d’aborder, si nécessaire, la modification de comportements des enfants et des professionnels à partir de notions telles que : digestion, alimentation et activité physique, critique de l’offre alimentaire à travers les publicités, affiches, emballages, la réalisation de jeux (loto, dominos, pyramides, cartes), de mobiles, de maquettes…
Les actions menées cette année scolaire se sont clôturées en avril 2009 par une exposition de 3 jours dans une salle municipale, ouverte au public, de toutes les créations des élèves des 4 établissements de la maternelle au collège.
Autour de cette exposition, les équipes éducatives ont pu faire connaissance et échanger sur leurs expériences et leurs pratiques en matière de nutrition. Liens vers photos
Les différents contacts avec les familles au cours de ces 3 années : petit-déjeuner organisé conjointement par l’école et les parents d’élèves, expositions des créations des enfants, et temps de rencontres (avec la diététicienne du CODES) ont facilité le lien entre l’éducation nutritionnelle développée en classe et les habitudes alimentaires familiales.

- Dans les centres de loisirs
Le centre de loisirs d’Aire sur Adour, depuis plusieurs années, se mobilise autour de l’offre alimentaire et de l’éducation nutritionnelle.
Après un temps de formation des équipes permanentes et saisonnières réalisé par la chargée de projet du CODES, diététicienne, une réflexion s’est engagée sur l’amélioration du temps de repas et du goûter (composition, encadrement éducatif des enfants, durée).
Parallèlement, la création d’un jardin potager a été proposée aux enfants de maternelle ainsi que des ateliers cuisine, tous les mercredis, en partenariat avec l’ADAPEI.
Les plus grands ont crée un jeu de l’oie, des clips vidéo avec des saynètes sur les différentes situations liées à l’alimentation.
En avril 2009, au cours d’une journée portes-ouvertes, les enfants ont réalisé des stands et ont proposé à leurs parents dégustation de brochettes de fruits, fabrication et dégustation de cocktails de fruits, dédicace de livrets recettes, projection de clips. (voir les actions)

- Les clubs sportifs
Les clubs de football d’Aire sur Adour et de Saint Pierre du Mont, en partenariat avec la CPAM des landes et le CODES, ont valorisé la consommation des fruits auprès des jeunes adhérents et des équipes encadrantes lors des tournois de fin d’année.

.
En Dordogne
Depuis 2005, le CODES 24 propose une démarche globale d’éducation pour la santé appliquée à l’éducation nutritionnelle auprès de différents acteurs travaillant avec les enfants : les enseignants, les infirmières scolaires, les personnels des restaurants scolaires et le personnel du péri-scolaire et extra-scolaire.
Pour l’année 2007/2008, c’est le secteur du Vélinois qui a été retenu par le Comité de Pilotage Départemental (CPAM et Inspection Académique de Dordogne).
Le Codes, en collaboration avec l’infirmière conseillère technique, a donc organisé sur ce territoire la mobilisation des établissements scolaires (du 1er et du 2sd degré) souhaitant mettre en place le programme dans leurs classes (1er degré : 9 écoles soit 16 classes, 368 enfants touchés ; 2nd degré : 3 établissements).
Ce programme pédagogique comprend :
- la sensibilisation à la démarche de l’éducation pour la santé appliquée à l’éducation nutritionnelle pour les enseignants, les infirmières scolaires et les animateurs du péri et extra scolaire.

- Une série de 7 ateliers-nutrition co-animés par le Codes, les enseignants et/ou l’infirmière,

- Une manifestation en direction des parents pour les sensibiliser à l’importance de l’équilibre alimentaire et afin de valoriser les travaux des élèves.
- Une réflexion commune sur la suppression de la collation (10H),
- La remise d’une malle d’outils pédagogiques (jeux, livres, affiches, brochures et dépliants).

Sur le collège de Vélines, le CODES 24 a mené un accompagnement pédagogique éducatif auprès d’un groupe d’élèves volontaires de 5ème, qui ont travaillé sur la réalisation d’une série d’affiches. Les objectifs du groupe, à travers ces affiches étaient de:

• valoriser la consommation de fruits,
• décrypter le message « Pour être en bonne santé, mangez 5 fruits et légumes par jour »,
• promouvoir le petit-déjeuner en proposant des menus variés, auprès de leurs camarades. (Cf. Affiches)

A partir de cette année, pour approfondir cette démarche, le Codes 24 a mis en place une formation pour les encadrants des repas collectifs en vue de les soutenir dans leur rôle éducatif pendant le temps du déjeuner.
Trois modules de formation de trois heures ont été réalisés à la Mairie de Vélines, les mercredis et ont rassemblé quinze personnes (ATSEM, cuisinières, agents techniques) des communes de Bonneville, Lamothe Montravel, Montazeau, Saint Seurin de Prats, Saint Vivien et vélines.

En Gironde
Actions menées par la Ville de Bordeaux
- le livret « Alimentation et petite enfance 0-3 ans »
La Ville de Bordeaux, signataire de la Charte Ville Active du PNNS, s’est engagée à participer à l’atteinte des objectifs du PNNS en menant des actions d’amélioration de l’offre alimentaire et d’éducation nutritionnelle.
C’est dans ce cadre qu’ un groupe de travail réunissant une quinzaine de directrices et cuisinier(e)s de crèches volontaires s’est formé afin d’harmoniser les pratiques d’offre alimentaire sur l’ensemble des structures d’accueil de la petite enfance de la Ville de Bordeaux et diffuser les références nutritionnelles du PNNS.
Ce livret a vocation à être un guide pratique pour tous les professionnels de la petite enfance et leur permettre de disposer d’une base commune, essentielle à leur action. Il pourra aussi favoriser le dialogue entre les professionnels et les parents en apportant des éléments de réponse aux principales questions que chacun se pose. Voir le contenu du livret

- La quatrième Journée « Bordeaux a la Fraich’attitude » s’est tenue au Jardin Public mercredi 10 juin 2009

La semaine fraich’attitude, qui s’est déroulée du 5 au 14 juin 2009, a pour but de faire découvrir les atouts nutritionnels et les goûts des fruits et légumes frais et de promouvoir les bienfaits de l’activité physique.
Des menus fraich’attitude étaient proposés dans les restaurants des 98 écoles bordelaises au cours de la semaine.
En partenariat avec INTERFEL et Prof’APA, la Ville de Bordeaux a organisé mercredi 10 juin au Jardin Public sa 4e édition de la journée fraîch’attitude.
Plus de 300 enfants, accompagnés de leurs animateurs, parents, grands-parents ou assistantes maternelles, ont été accueillis sur le site. Voir le programme de la journée

Le programme :

- La rencontre de professionnels de la filière « Fruits et légumes » : l’INTERFEL SICA maraîchère, Ciref, Rougeline, Pommes du Limousin, grossiste Impexor, MIN de Bordeaux ;
- Des dégustations de légumes et de fruits frais de saison ;
- La pratique d’activités physiques variées et l’évaluation de la condition physique avec l’association Prof’APA ;
- Des ateliers ludiques et pédagogiques pour les enfants animées par des diététiciennes ;
- Des spectacles et tours de magie ;
- Une représentation de marionnettes fraich’attitude par Guignol Guérin à 11h ;
- Un espace d’éveil à la fraich’attitude pour les plus petits ;
- Un potager à visiter.

- Le programme « Un fruit à la récré » ou, mieux, « Un fruit pour le goûter » !
20 écoles des Réseaux de Réussite Scolaire de Bordeaux ont participé à l’opération visant à promouvoir la consommation de fruits au goûter.
Ainsi, plus de 2600 enfants ont dégusté pour le goûter, à raison d’une fois par semaine, un fruit de saison, dans le cadre d’une animation pédagogique.
Une fiche présentant le projet et des idées de recettes à base de fruits a été remise aux parents en début d’année.

 

Actions menées par le CRAES
Ecoles ayant bénéficié des actions menées par les codes http://www.educationsante-aquitaine.fr/pub/projets/cartepnns.html

Partenariat Répop et Inspection Académique de Gironde
Des liens privilégiés ont été mis en place entre le Répop et les acteurs du programme nutrition prévention et santé des enfants et adolescents en Aquitaine et notamment avec les médecins et infirmières de l’éducation nationale et de la ville de Bordeaux ainsi qu’avec les médecins de PMI impliqués dans le dépistage.
Depuis septembre 2006, le RéPOP (http://www.repop-aquitaine.org/) a pris en charge plus 857 jeunes patients en surpoids ou obèses et formé plus de 374 professionnels de santé de Gironde, dont 3 médecins et 4 infirmières de l’éducation nationale et 10 médecins de PMI de Gironde.
De plus, 6 réunions d’échanges ont été réalisées avec les infirmières de l’éducation nationale de l’Académie de Gironde lors des réunions de ZAP afin d’évoquer ensemble les modalités de la prise en charge dans le cadre du Répop des enfants et adolescents en surpoids ou obèses de Gironde repérés par les infirmières ainsi que d’autres sujets tournant autour de la nutrition.

Dans les Pyrénées Atlantiques
Pau Béarn
- Création d’une maison du goût
Le Dr Berthélémy du centre Médical de Pau est à l’initiative de la création d’une structure de découverte du goût via la culture des fruits et légumes au sein d’une ferme dotée d’un jardin et d’une grange. Ce lieu ouvert à l’accueil des scolaires et des associations pour une éducation du goût est prévu pour une ouverture en 2011. Il permettra de lutter contre les pertes de la tradition culinaire, de donner des repères nutritionnels via la découverte de recettes simples et économiques et former des enseignants.
- Actions au sein de l’Université de Pau
Depuis 3 ans, le service de Médecine préventive note une montée important de l’obésité chez les étudiants. Un questionnaire sur l’alimentation des étudiants montre : une consommation importante de produits sucrés, des sauts de repas, et des problèmes financiers pour 35% des étudiants expliquant un déséquilibre alimentaire.
Les journées de prévention organisées sur le campus depuis 2006 pourraient être le lieu de diffusion des recommandations nutritionnelles.
Pour 2009, plusieurs projets sont prévus : créer des cours de cuisine avec des spécificités : 1/ cuisiner dans des lieux exigus / 2 Cuisiner avec des revenus faibles 3/ cuisiner avec des fruits et des légumes de saison.
- Actions auprès des populations en situation de précarité et des écoles de Mourenx par la CPAM
La CPAM de Pau, en association avec la banque alimentaire et le Secours Catholique organisent des ateliers cuisine pour les bénéficiaires de l’épicerie solidaire. En utilisant des produits de base, les participants apprennent des recettes savoureuses et économiques. De nombreuses jeunes mères découvrent la cuisine à l’occasion de ces ateliers et reprennent aussi confiance en elles. Lire le communiqué de presse

En Avril, en lien avec les équipes éducatives de 2 écoles maternelle de Mourenx, la CPAM a organisé des actions sur le petit-déjeuner équilibré accompagnées de session d’information auprès des parents d’élèves.

Les petits-déjeuners équilibrés des Maternelles de Mourenx.
Fruits frais, chocolat chaud, compotes, yaourts les tables des écoles Pauline Kergomard (28 avril 2009) Charles Moureu (30 avril 2009) étaient bien garnies. Les enfants des Classes de Maternelles « grande section » ont tous apprécié la variété des aliments proposés.

Un sondage rapide a montré que le biberon était trop souvent le seul aliment « avalé » par les enfants. Si les « petits » ont bien mangé pour partir en récré, les parents ont dialogué avec la C.P.A.M. Pau Pyrénées sur le petit-déjeuner. Ce moment est vite expédié et les 15 à 25 minutes ne sont pas au rendez-vous tous les jours …Le lever 15 minutes plus tôt, pour préserver ce repas n’est pas la règle générale.
Le week-end et les vacances permettent des petits-déjeuners plus variés et plus longs. Le temps de « manger et de savourer » est réservé à ces période là A cette occasion, le jeune enfant découvre d’autres aliments non consommés en temps normal.
Le livret à destination des enfants a été distribué aux 15 parents d’élèves présents dans les deux maternelles. Une prochaine session est prévue le 12 mai à la Maternelle Jules Ferry.
La C.P.A.M. adresse ses remerciements à toutes les équipes pédagogiques des écoles Maternelles visitées. Ces sessions d’informations ont été fructueuses avec des parents conscients de nouvelles propositions alimentaires à mettre en œuvre.

 

- Actions d’éducation pour la santé dans les établissements du 1er et 2d degré par le CODES 64
En 2008-09, les actions pédagogiques dans les établissements du 1er degré ont été menées dans les écoles du secteur de Pau IV et de Billère. Ces actions comprenaient :
- des sensibilisations des enseignants/infirmières sur la mise en place d’action d’éducation à la santé sur le thème de la nutrition en dehors de leur temps de classe,
- des ateliers-nutrition co-animées par le Codes 64 et les enseignants et/ou infirmières scolaires auprès des élèves des écoles
- des temps forts/conférences afin de mettre en valeur le travail des élèves.
Dans les établissements du second degré, le Codes 64 a participé à l’accompagnement pédagogique du projet « Amélioration de l’offre alimentaire (hors restauration scolaire) » dans 3 établissements :
- au lycée St Cricq de Pau : ateliers nutrition animés auprès des 64 élèves de BEP,
- au Lycée professionnel de Coarraze : ateliers nutrition animés auprès d’élèves internes volontaires. Les élèves ont exposé et valorisé leurs travaux au festival des lycées.
- au collège d’Orthez : Ateliers nutrition auprès des élèves de 6ème et de 5ème

Pays Basque

L’action "Nutrition santé des enfants et des familles" du secteur Saint Jean Pied de Port et Saint Etienne de Baïgorry est déclinée dans un secteur rural retenu suite à la constatation d’un taux d'enfants en surpoids.
Cette action se faisant dans le cadre du Programme Nutrition Prévention et Santé des enfants et des adolescents en Aquitaine s’inscrit dans un projet global mené en partenariat par la Fédération Départementale Familles Rurales, l’Association Familles Rurales Zuretako, l’Education Nationale, les établissements scolaires, la CPAM de Bayonne, la Ligue Contre le Cancer, la Mutualité Sociale Agricole, le CODES , des diététiciennes, les Collectivités Territoriales, traiteur fournissant les écoles etc......

Elle a démarré fin 2007 par une formation des médecins libéraux et des professionnels de santé, infirmières, kiné, pharmaciens et s’est déroulée en plusieurs étapes avec :
- Une conférence débat au mois d’octobre 2008 à St Etienne de Baïgorry
- 2 réunions d’information sur le thème « L’alimentation familiale, l’alimentation des enfants et adolescents » en trois lieux différents que sont St Etienne de Baïgorry, Banca, St Jean le Vieux aux mois d’octobre et de novembre 2008.
Ces actions ont été menées par Familles Rurales et le Mutualité Sociale Agricole avec l’intervention de diététiciennes auprès d’un public adultes.
- Du mois de décembre 2008 au mois de mai 2009, interventions de la CPAM de Bayonne et de la Ligue contre le Cancer dans les écoles primaires et les collèges auprès des élèves et mise en place de réunions à destination des parents.
- Le 13 juin 2009 organisation d’une après - midi récréative et d’information sous forme d’animations sur le thème « Bien manger, Bien bouger en famille » à St Etienne de Baïgorry avec au programme :
* Exposition interactive « Bien vivre, bien manger » de Lacq Odyssée
* Activité physique (Projet Centre d’Activité Physique adaptée)
* Atelier cirque OREKA
- Juillet et septembre 2009, intervention du CODES avec la mise en place d’une formation à destination des personnels de restauration scolaire et accompagnant le moment du repas à l’école.

 

Forum


CONCOURS DE CRÉATIONS ARTISTIQUES EN ÉDUCATION À LA SANTÉ
La Ligue contre le cancer organise, un concours scolaire de créations artistiques en éducation à la santé s’adressant aux élèves des écoles maternelles et élémentaires. Dans le cadre de ce concours, chaque classe
participante doit concevoir une œuvre collective sur le thème proposé.

En 2008-2009, le concours s’intitule :
« Fruits et légumes : faites provisions de santé ».
Merci de vous rapprochez de votre comité local pour l'inscription

Actualités de votre département
Lors de l'envoi de vos documents pour mise en ligne par le webmaster, n'oubliez pas de spécifier le titre du document.

Vous êtes 329 abonnés à la newsletter.
Prochaine newsletter : mars 2010